Consultation pour les migraines

G. Jenzer / Février 2013

 

Il n’est pas rare que les choses s’améliorent au moment où, finalement, la cause de la souffrance est identifiée. Une étude française a montré que plus de la moitié des patients souffrant de migraines ne connaissaient pas le nom de leur maladie avant d’avoir consulté un spécialiste.  Le fait d’établir le diagnostic et de classifier la maladie donne souvent un nouvel élan et un nouvel espoir dans une histoire qui a parfois duré, et souvent gâché la vie, pendant des années, voire des décennies.

Vous devez exiger un , le diagnostic médical précis. Celui-ci permettant ra au thérapeute consciencieux de mettre en route des mesures thérapeutiques efficacesadéquates, en fonction des connaissances et des possibilités actuelles. Vous êtres acteurs dans cette prise en charge et vous n’êtes pas coupables de souffrir de migraines. Certaines personnes tout simplement en souffrent, et d’autres personnes en sont épargnées. Cependant, votre apport personnel face aux mesures thérapeutiques est indispensable.

Le mode de vie approprié est fait de régularité, avec sommeil en quantité suffisante, activité physique régulière qui vous détend, repas fréquents et légers, boissons en quantité suffisante, éviction de certains stimuli tels que la lumière éblouissante, qui peut activer des parties cérébrales particulièrement sensibles chez le migraineux.

Certaines émotions fortes peuvent constituer un facteur déclenchant, mais ne sont hélas pas toujours évitables. De toute façon, il serait illusoire de penser qu’il suffit de faire certaines choses et d’en éviter d’autres, pour échapper à toute crise migraineuse. L’expérience montre qu’il n’est pas possible de se tirer d’affaire tout seul lorsqu’une crise de migraine est bien établie.

Une fois un traitement proposé, Si vous avez suivi les conseils, vous pouvez et devez en toute liberté et avec un esprit critique évoquer avec votre médecin, lors de la consultation, les avantages et les inconvénients du traitement. Votre expérience permettra de prendre ensemble les décisions appropriées pour la suite du traitement.

Comme votre propre vécu vous l’a appris, les crises migraineuses non traitées suivent toutes plus ou moins le même scénario, avec cependant quelques différences mineures. Suite à la prise de médicaments anti-migraineux, ces différences sont bien plus évidentes, avec en général une amélioration significative. Si un médicament approprié est pris, à la dose correcte et au moment opportun, et s’il est bien supporté, alors les crises seront beaucoup moins longues, les douleurs atténuées, voire même supprimées, et la qualité de vie bien améliorée. Cette diminution de la sévérité de la crise migraineuse constitue le but principal du traitement, mais il n’est malheureusement pas toujours atteint du premier coup.

Le deuxième but sera la prévention, donc la diminution du nombre ou l’atténuation des crises. Ce but pourra être atteint d’une part par la modification du mode de vie, d’autre part par un traitement médicamenteux. La majorité des médicaments préventifs disponibles, des substances très variées, n’agissent pas sur les crises elles-mêmes, mais sont capables de protéger de la survenue de nouvelles crises.  La prise régulière, sur une période prolongée, est de ce fait indispensable. Plus le souvenir de la dernière crise s’éloigne, plus vous vous demanderez  s’il est vraiment nécessaire de poursuivre ce traitement, puisque vous allez bien. Cette question sera particulièrement brûlante, si le médicament provoque des effets secondaires. Il sera très utile d’établir un calendrier des crises, qui permettra de prendre les décisions appropriées lors de la prochaine consultation.

Les médicaments anti-migraineux disponibles actuellement font partie des progrès thérapeutiques majeurs de ces dernières années. Les connaissances actuelles sur l’importance du mode de vie approprié, la disponibilité de traitements efficaces de la crise migraineuse et de traitements préventifs ont ouvert de nouvelles perspectives. L’éventail des médicaments sur le marché permet des traitements très individualisés, concernant substances et dosages, tout en tenant compte des effets secondaires, dont certains sont souhaitables, alors que d’autres ne peuvent être tolérés.

 

Le choix est grand, et de ce fait votre collaboration personnelle plus que jamais indispensable!